Hospitalisation A Domicile

Historique

Ouverture le 8 Septembre 1980. Convention avec la Caisse Régionale d'Assurance Maladie. Agrément pour 50 places.

But

Faciliter le retour à domicile du malade en traitement à l'hôpital, en lui assurant l'ensemble des soins et services nécessités par son état.

Services Rendus

  • Exécution des soins par une équipe de personnels médicaux et paramédicaux (aide-soignante, infirmier (ère), kinésithérapeute...)
  • Continuité de ces soins et la réponse aux appels d'urgence (nuit, dimanche et jours fériés) grâce à un système de téléphones portables
  • Transport sanitaire des malades
  • Fourniture du matériel et du mobilier nécessaires (lit, fauteuil roulant, etc...)
  • En cas de besoin, concours d'une aide à domicile

Financement

Tous les soins sont pris en charge par l’HAD. Conventionnement avec les caisses d'assurance maladie, tarification à l’activité (T2A). Eventuellement, prise en charge par la mutuelle du ticket modérateur restant à la charge du malade.

Admission

Elle implique : . l'accord :
  • du médecin hospitalier et du médecin traitant (libre choix)
  • du malade et de sa famille
  • du service d’hospitalisation à domicile (nombre de places)
  • une enquête sociale sur les conditions matérielles, psychologiques et sociales

Pour tous renseignements s'adresser à

Yasmina TERRAS, Responsable : yterras@amsam.fr AMSAM - 31 rue Anne Morgan - 02200 SOISSONS Tel : 03 23 75 51 00 - Fax : 03.23.75.51.19

Présentation du service

Conventionné par la caisse régionale de l’assurance maladie, le service HAD est un service hospitalier, structure intermédiaire entre l’hôpital et les soins de ville permettant de maintenir à domicile, avec l’accord du médecin traitant les malades souhaitant être soignés chez eux, mais dont l’état de santé nécessite des soins complexes.

Le personnel soignant du service assure, dans une visée préventive, éducative, curative ou palliative, les prestations paramédicales dans les domaines suivants :

  • Les soins palliatifs de fin de vie
  • Les soins de retour et de réadaptation au domicile
  • Les soins et surveillances de type hospitalier « soins continus et soins ponctuels »

 

 

Critères d'admission

Critères sur prescription médicale, sont pris en considération :

  • la situation géographique : Secteurs d’activité
    • Château-Thierry
    • Laon
    • Soissons
  • le respect des critères d’inclusion d’une prise en charge en HAD

L'organisation des soins

Votre admission se fait avec l’accord du médecin coordonnateur de l’HAD et sur prescription médicale du médecin hospitalier, suite à une hospitalisation ou à une consultation du médecin traitant.

L’admission se fait toujours avec l’accord du patient et son entourage et/ou le médecin hospitalier.

Le médecin traitant a la responsabilité du traitement du premier au dernier jour du séjour. Il procède à autant de visite au domicile qu’il juge nécessaire et/ou à la demande de l’équipe soignante.

Les interventions du personnel soignant s’effectuent principalement de 7h00 à 20h00. En dehors de ces horaires, et en cas d’urgence, une infirmière d’astreinte reste à votre disposition.

Les soins sont assurés par l’équipe d’infirmier(ère)s et d’aide-soignant(e)s de l’HAD et parfois en collaboration avec des acteurs de soins, internes ou externes, si votre état de santé le nécessite (psychologue, assistante sociale, libéraux).

Les médicaments sont fournis par votre pharmacien, qui sera référent tout au long de votre prise en charge, et facturés au service HAD.

Le service, pour assurer la sécurité de la personne prise en charge et celle du personnel des soins, peut exiger certains aménagements tels que lit médicalisé électrique, lève-malade, fauteuil de repos…

L’HAD se charge de la mise en place de ces aménagements auprès des prestataires pour le jour de l’admission.

Les transports sanitaires prescrits par le médecin traitant seront pris en charge par le service. Pour toute autre demande (consultations hospitalières, séance de radio, chimiothérapie), les transports restent à la charge des établissements prescripteurs.

 

La douleur n’est pas une fatalité. Le service s’engage à prendre en charge votre douleur et vous donner toutes les informations utiles.