Hébergement

Hébergement d'Urgence

Je suis à la rue…

Je fais le 115.

Un écoutant du 115 m’oriente sur une structure qui dispose d’une place adaptée à ma situation et à ma composition familiale. Je ne peux pas choisir le Centre d’Hébergement sur lequel on va m’orienter.

L’AMSAM disposent de places 58 d’hébergement d’urgence réparties sur 5 Centres d’Hébergement d’Urgence (CHU) :

  • « Le Clovis » à Soissons, 16 places tout public ;
  • « Anne Morgan » à Soissons, 19 places tout public ;
  • « Le Bon Coin » à Soissons, 8 places homes seuls ;
  • « La Petite Maison » à Soissons, 7 places femmes seules ou avec enfant(s) ;
  • « La Maison d’Anizy » à Anizy-le-Château, 8 places familles.

Le service envoie quotidiennement ses disponibilités au Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO) qui gère le 115.

 

Les missions des Centres d’Hébergement d’Urgence sont – Code de l’Action Sociale et des Familles (CASF), article L345-2-2 :

« Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d'hébergement d'urgence ». (= principe d’inconditionnalité)

« Cet hébergement d'urgence doit lui permettre, dans des conditions d'accueil conformes à la dignité de la personne humaine, de bénéficier de prestations assurant le gîte, le couvert et l'hygiène, une première évaluation médicale, psychique et sociale, réalisée au sein de la structure d'hébergement ou, par convention, par des professionnels ou des organismes extérieurs et d'être orientée vers tout professionnel ou toute structure susceptibles de lui apporter l'aide justifiée par son état, notamment un centre d'hébergement et de réinsertion sociale, un hébergement de stabilisation, une pension de famille, un logement-foyer, un établissement pour personnes âgées dépendantes, un lit halte soins santé ou un service hospitalier ».

CASF, article L345-2-3 :

« Toute personne accueillie dans une structure d'hébergement d'urgence doit pouvoir y bénéficier d'un accompagnement personnalisé et y demeurer, dès lors qu'elle le souhaite, jusqu'à ce qu'une orientation lui soit proposée. Cette orientation est effectuée vers une structure d'hébergement stable ou de soins, ou vers un logement, adaptés à sa situation ». (= principe de continuité)

Les spécificités de l’AMSAM :

Structurellement et en lien avec ses valeurs associatives, l’AMSAM ne fait pas de cohabitation, nous mettons à disposition uniquement des chambres individuelles ou familiales.

Je dispose d’une chambre individuelle et d’espaces collectifs (salle de vie, cuisine, TV, lingerie, jardin, sanitaires) que je partage avec d’autres personnes qui rencontrent comme moi des difficultés. Les structures sont à taille humaine et une convivialité existe entre usagers et professionnels.

Un éducateur spécialisé référent de la structure sur laquelle je suis accueilli m’accompagne dans la construction et la réalisation de mon projet de vie. Il intervient sur les champs de l’accès au logement ou à un hébergement d’insertion, de l’accès aux droits et aux soins, sur les liens familiaux, la gestion budgétaire, la justice, l’insertion professionnelle…

Je co construis avec lui, au minimum une fois par mois, un contrat d’accompagnement personnalisé. Nous y fixons des objectifs précis que je m’engage à réaliser. L’éducateur prend lui aussi des engagements.

Je bénéficie d’un accompagnement socio-éducatif adapté à ma singularité et à celle de ma situation. L’éducateur prend en considération mon potentiel et mes limites. La continuité de l’hébergement est conditionnée à mon implication dans mon projet, il ne s’agit pas que d’une simple mise à l’abri.

Je ne suis là que de passage. Je travaille avec l’éducateur pour trouver une orientation vers un hébergement d’insertion ou un logement autonome.

Il y a aussi des agents d’entretien qui m’aident dans la gestion de mon quotidien et des veilleurs qui sécurisent les lieux et les résidents les nuits et les week-ends.

Hébergement de Stabilisation

L’AMSAM dispose de 3 places de stabilisation au sein du Centre d’Hébergement d’Urgence « Le Clovis »

Cet hébergement, ouvert 24h/24, avec un accompagnement socio-éducatif, doit permettre aux personnes éloignées de l’insertion, de se stabiliser et de favoriser leur orientation ultérieure vers des structures adaptées à leur situation.

Le public est le même que pour les CHU, mais ayant un passé plus ou moins long dans le dispositif d’hébergement ou à la rue.

Contrairement à l’hébergement d’urgence, l’orientation est préparée. La demande écrite est effectuée auprès du SIAO, qui va valider la pertinence de l’orientation et en cas d’accord effectuera la proposition à l’AMSAM.

Le responsable a la possibilité de refuser l’orientation mais uniquement de façon étayée et argumentée.

Le fonctionnement est le même que pour l’hébergement d’urgence, je dispose d’une chambre individuelle avec des parties communes (sanitaires, cuisine, salle de vie, TV, jardin) et d’un éducateur spécialisé qui m’accompagne dans la réalisation de mon projet de vie, par la co construction de contrats d’accompagnement personnalisés obligatoires.

Le règlement de fonctionnement est un peu plus souple que celui de l’hébergement d’urgence. Il n’y a pas de limitation dans le temps de l’hébergement, mais l’objectif est tout de même de trouver une orientation adaptée en termes d’hébergement d’insertion, voire de logement.

 

Renseignements

Service Hébergement – Logement Temporaire de l’AMSAM : 03 23 75 51 00